Oxymètre, saturomètre de pouls

9.99

Oxymètre, saturomètre de pouls

4 en stock

Catégorie :

Description

A quoi sert un oxymètre de pouls ?

Un oxymètre de pouls (ou saturomètre SpO2) est un dispositif médical non-invasif qui permet de mesurer en continu deux paramètres vitaux : le rythme cardiaque et le taux de saturation pulsée en oxygène de l’hémoglobine dans les capillaires sanguins.

Qu’est-ce que la saturation pulsée en oxygène ?

Les globules rouge du sang sont composés pour environ un tiers d’hémoglobine ; c’est elle qui va transporter l’oxygène aux cellules en le liant temporairement à ses atomes de fer. Quand l’hémoglobine est fortement oxygénée on parle d’hémoglobine saturée en oxygène ou d’oxyhémoglobine (HbO2); quand elle est faiblement chargée en oxygène on parle de déoxyhémoglobine (HHb).
La saturation artérielle en oxygène (SaO2) correspond globalement à la proportion d’oxyhémoglobine dans le sang artériel. La valeur normale de la SaO2 est de l’ordre de 97% et elle ne doit pas baisser sous les 90% chez une personne en bonne santé. Cette valeur se contrôle par prélèvement sanguin puis analyse. C’est donc une méthode extrêmement fiable, mais invasive, longue et difficilement applicable dans le cadre d’un suivi de patient. C’est pour cette raison que l’on utilise un oxymètre de pouls pour mesurer la saturation pulsée en oxygène (SpO2), qui est une approximation validée de la SaO2.

 

Quel est l’intérêt de l’oxymètre de pouls ?

Simple à utiliser, non-invasif donc non-traumatisant pour le patient et permettant un suivi en continu de paramètres vitaux, cet appareil a de nombreuses applications dans des domaines médicaux variés. Il est largement employé par le personnel médical dans les services de soins ou lors d’une anesthésie générale. Il est de plus en plus utilisé par les particuliers souffrant de maladies respiratoires (asthme, BPCO …) , pour réaliser (sous contrôle d’un médecin) une auto-surveillance à domicile. De manière générale, un oxymètre de pouls est recommandé quand une hypoxie est suspectée, car il permet de détecter rapidement les carences en oxygène.

Comment fonctionne un oxymètre de pouls ?

Lors du circuit sanguin, le sang veineux va se charger en oxygène au niveau des poumons, être pompé par le coeur puis envoyé dans le corps sous forme de sang artériel. Il va alors se décharger d’une partie de son oxygène et se transformer en sang veineux. La couleur du sang dépendant de sa quantité d’oxyhémoglobine, le sang veineux et le sang artériel ont des couleurs différentes (rouge vif pour le sang artériel et rouge plus sombre pour le sang veineux). C’est sur cette différence de colorimétrie que va se baser un oxymètre de pouls pour effectuer ses mesures.

Pourquoi parle t’on de saturation pulsée ?

Quand le capteur de l’oxymètre est placé sur un doigt (par exemple), les ondes lumineuses rouges et infrarouges qu’il émet sont partiellement absorbées par le sang capillaire, mais également par tous les éléments traversés (peau, tissus, os …). Or les données utiles à l’oxymètre sont celles correspondant uniquement à l’absorption par du sang capillaire. Le problème se posait donc, pour les concepteur de cet appareil, de savoir comment filtrer les données inutiles. Cette tâche était d’autant plus complexe que d’un patient à un autre les caractéristiques des éléments traversés (la colorimétrie de la peau, le volume des tissus et des os …), donc les niveaux d’absorption liés, pouvaient être différents.
La solution était d’associer deux principes dans un même appareil : la spectrophotométrie (pour mesurer l’absorption des lumières émises) et la pléthysmographie (pour mesurer les variations cycliques du volume sanguin). Pour un patient donné, les paramètres physiques (la colorimétrie de la peau, le volume des tissus et des os …) sont constants et le flux sanguin diastolique peut lui aussi être considéré comme constant. Le seul élément variable dans le temps (pour un patient en condition stable) étant le flux pulsatile observé pendant la systole, les variations d’absorption mesurées, pour une lumière donnée, sont donc directement liées à ce flux. L’oxymètre de pouls mesure en permanence les variations d’absorption des lumières rouges et infrarouge, notamment dans la partie pulsatile du flux sanguin et détermine une valeur de la SpO2 en se basant sur des tables de références validées.

Quelles sont les limites de l’oxymètre de pouls ?

De par leur conception même, les saturomètres SpO2 présentent plusieurs limites qui peuvent amener à l’obtention de résultats erronés, dégrader leur efficacité, voire empêcher leur fonctionnement. Ils sont sensibles aux facteurs pouvant perturber la transmission, l’absorption et la réception des lumières rouge et infrarouge. Par exemple : le port de faux ongles ou de vernis à ongle, une lumière ambiante trop forte, des capteurs sales, la présence d’une hémoglobine anormale etc. Les résultats peuvent également être faussés, voire inexistants en cas de mouvements intempestifs du patient, de troubles du rythme cardiaque, de capteurs mal appliqués ou de dimensions de la pince non adaptées au doigt du patient.

*Piles non fournies 

Informations complémentaires

Poids 0.190 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Oxymètre, saturomètre de pouls”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.